Présentation

Famille Etchegoyen

Visites

 296271 visiteurs

 2 visiteurs en ligne

histoire.jpg



marie.jpgNé en 1 859 à Bussunarits, petit village de Basse-Navarre, Barthélémy ETCHEGOYEN fils de Michel et de Catherine
, quitte la ferme familiale et s'installe dans les années 1890 à Saint Palais où il épouse Marguerite ETCHECAHAR, avec laquelle il ouvre une auberge rue de la Bidouze.Aprés quelques années, son sens du commerce le pousse à se lancer dans le négoce des volailles, tout en gardant son métier d'aubergiste et à participer à la gestion de la vie communale en étant élu comme plus tard plusieurs de ces descendants, au conseil municipal de Saint Palais. Son physique de colosse lui permet également de s'illustrer pendant de nombreuses années dans des jeux de force basque, notamment à Orsanco, village natal de Marguerite.
Décédé en 1904 à l'âge de 45 ans, il laisse deux jeunes enfants. Marie, qui aidera sa mère à exploiter le négoce familial, et Cyprien qui travaillera comme greffier au tribunal de Saint Palais.
À la déclaration de la guerre en 1 914, celui-ci à peine âgé de 20 ans s'engage dans le conflit mondial le plus meurtrier de l'histoire, où son courage et sa bravoure feront de lui successivement, un caporal, un sergent, un sous-lieutenant puis finalement un lieutenant. Quatre blessures, une Légion d'honneur, trois citations et de nombreuses médailles en feront un exemplaire témoin de cette sinistre période, à travers les conférences et les divers ouvrages qu'il publiera sur cette guerre.
En août 1939, la patrie est en danger, père de cinq enfants, Robert, Philippe, Jean, Marie-Jo et Ferdinand, il endosse à nouveau l'uniforme et repart au combat. Blessé en mai 1940, il s'engage parmi les premiers dans les Forces Françaises Libres à Londres. Le Général de GAULLE le nomme chef de bataillon, et lui confit la direction du service historique de l'armée française. Deux mois après avoir eu le plaisir de revoir deux de ses fils évadés par l'Espagne et venus s'engager dans la division LECLERC, il décèdera à Alger en décembre 1943. Mort pour la France, son nom figure depuis sur le monument aux morts de Saint Palais.
Il réussira à transmettre son amour de la liberté et sa vision humanitaire de la vie à ses enfants dont plusieurs, guidés par sa conduite héroïque, s'engageront pour défendre leur pays.
Sachons nous inspirer de ces exemples magnifiques, pour à notre tour, savoir faire les bons choix, et nous positionner en toutes circonstances au côté de ceux qui sont dans le besoin, surtout quand ceux-ci font partie de notre famille. Demeurons plus que jamais, fiers de notre nom, en nous engageant à le porter de la façon la plus digne, comme l'ont fait, dans des circonstances dramatiques, les générations qui nous ont précédés.
Il est d'ailleurs rassurant de constater que la famille ETCHEGOYEN, compte de nos jours de nombreux membres qui s'illustrent positivement à divers titres que ce soit, et dans tous les domaines possibles, en construisant leur vie sur des principes essentiels et en défendant des valeurs dont nous avons tout lieu d'être fiers.

Date de création : 10/12/2007 @ 10:48
Dernière modification : 11/09/2008 @ 12:01
Catégorie : Famille Etchegoyen

^ Haut ^